Sur Les Bords du Courbet - novembre 2012

Publié le par pastoral

En ce temps de Toussaint

  La belle fête de Toussaint est la plupart du temps éclipsée par la commémoration des morts. Nous aimons bien nous rendre dans les cimetières pour y déposer des fleurs tout en nous recueillant sur la tombe de nos chers disparus. Croyants et incroyants se côtoient ainsi dans ces lieux du souvenir. Le jour de La Toussaint, la liturgie nous permet de louer le Seigneur avec tous ceux qui déjà partagent la joie de la maison du Père : contrairement aux autres jours de l’année marqués par la célébration de tel ou tel saint connu et ainsi entré dans l’Histoire, ce jour-là réunit la multitude de ceux et celles, ignorés par le calendrier mais tout aussi saints que les autres parce que « leur vie et leur mort ont crié Jésus-Christ sur les routes des hommes » selon le refrain d’une litanie des saints.

 Et le 2 novembre nos prières s’élèvent vers le Seigneur pour tous les fidèles défunts : nous les confions à la miséricorde du Seigneur pour qu’il leur accorde de faire en quelque sorte partie de la multitude de tous les saints célébrés la veille, à la Toussaint. Et ces prières du 2 novembre se prolongent tout au long du mois et de l’année, en particulier à chaque messe : durant la prière eucharistique nous faisons mémoire des défunts (memento des morts). Voilà pourquoi nous déposons des intentions de messe pour les défunts. Nous savons bien qu’il ne s’agit pas là d’acheter leur salut, mais tout en participant à la vie matérielle de notre Eglise, nous marquons notre ardent désir de nous unir ainsi davantage à la prière de tous pour ceux qui nous ont précédés. C’est là le vœu de notre communauté chrétienne animée par la foi en la Résurrection, dans l’espérance de nous retrouver tous un jour, reliés les uns aux autres par un amour sans fin.

« Jésus, toi qui es sorti de la mort,

tu nous as promis d’accueillir

dans la maison de ton Père ceux qui sont morts,

pour que leur vie ne soit pas détruite,

mais qu’elle continue pour toujours.

Alors nous te confions les morts de nos familles

et tous les autres. Prends soin d’eux ! »                  

  (dans Prions Junior)

Père Jean-Marie

 

Publié dans Edito

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :